Publié par Laisser un commentaire

Comment devenir un mâle alpha?

mâle alpha

Nous avons vu dans l’article précédent sur le mâle alpha, quelles étaient les caractéristiques principales qui faisaient qu’un homme est considéré comme un dominant. Si vous ne l’avez pas lu, nous vous invitons à cliquer ici avant de reprendre votre lecture. Sinon, voyons comment devenir un mâle alpha.

Comme on l’a dit précédemment, la caractéristique numéro 1 du mâle alpha est sa confiance en lui. Sans cette confiance il va vous être très difficile de devenir l’homme que vous rêvez d’être. S’il ne fallait axer son développement personnel que sur un point ce serait celui-ci.

La confiance en soi est très fluctuante d’une personne à l’autre. Elle est principalement basée notre éducation, nos expériences tout au long de notre vie (plus ou moins bonnes), les rencontres que nous avons fait ou encore notre caractère personnel (lui-même partiellement basé sur notre vécu). Elle est donc basée sur des facteurs internes et externes.

De plus, elle va s’exprimer de différentes façons. Par exemple, prenons deux individus avec une très grande confiance en eux. Nous pourrions voir le premier individu comme un homme d’une grande confiance, qu’on a envie de respecter car il impose naturellement le respect et avec qui on a envie d’évoluer. Nous pourrions voir le second, qui a la même caractéristique, comme un homme imbu de sa personne, qui a tendance à écraser les gens qui l’entourent et qui leur donne la sensation d’être inférieurs. Les deux individus ont le même trait de caractère et pourtant ils l’expriment différemment. C’est là où les autres caractéristiques du mâle alpha vont être importantes pour ajuster tout ça, mais nous y reviendrons.

L’objectif

Fixez-vous un modèle à atteindre car sans objectif il n’y a pas de résultat. Votre objectif doit devenir une obsession telle que vous y pensez le matin quand vous vous levez et le soir avant de vous coucher. S’il compte vraiment à vos yeux, vous ferez tout pour l’atteindre consciemment et même inconsciemment.

Nous vous avons proposé plusieurs modèles de mâles alpha dans l’article précédent, à vous de choisir celui qui vous correspond le plus. Si aucun d’entre eux ne vous inspire, choisissez qui vous voulez, tant qu’il est l’incarnation de vos valeurs et de votre objectif. Ca peut-être un collègue, un proche ou un ami. Le principal est que votre modèle ait les caractéristiques que vous souhaitez obtenir.

La deuxième étape est d’observer. Si c’est un acteur, vous pouvez regarder dans ses films la façon dont il évolue, son langage corporel, la façon dont il parle, la façon dont il gère ses échecs, etc. Ne le mimez pas à la perfection, cherchez simplement à vous en inspirer pour devenir l’homme qu’il incarne. Et si vous vous dites, « c’est impossible, je n’y arriverais jamais », nous vous conseillons de suivre l’adage suivant: « Fais semblant jusqu’à ce que tu y arrives« . Car vous pourrez observer tant que vous voudrez, à un moment il faudra vous lancer.

Sans action, pas de résultat.

C’est très simple de rester de son côté, tranquillement en ne prenant aucun risque. Sans prise de risque il n’y pas d’échec… mais il n’y a pas de victoire non plus.

Isaac Newton disait: « Dix mille difficultés ne font pas un doute« 

Agissez!

Agissez tous le temps. Prenez des risques au niveau de votre développement personnel. Sortez de votre zone de confort pour aller toujours plus loin. Est-ce que vous risquer l’échec? C’est certain, vous aurez des échecs, et plus souvent que vous ne l’imaginez. Nous vous souhaitons d’en vivre régulièrement. Car l’échec nous force à tirer des leçons, à faire autrement et à faire mieux. L’échec nous rappelle qu’il est important de puiser régulièrement en nous pour affronter les difficultés qui se présentent. Au passage il nous rappelle de rester humble en toute circonstance car la chute peut se produire à tout instant. Ne faite pas de l’échec un frein. Voyez le comme un moteur qui vous aidera à aller toujours plus loin.

Comme toute chose, devenir un mâle alpha s’apprend.

Alors n’oubliez surtout pas: on ne né pas leader, on le devient.

Laisser un commentaire